La gazette n°16 – juin 2022

« Fleur de juin n'engendre point de pépin »

Chers amis amateurs de vins,

Le soleil de juin accélère la pousse des rameaux, et le vignoble est plus beau que jamais, tout de vert vêtu. Avec l’arrivée des chaleurs, les activités se sont intensifiées ces dernières semaines due à une période de croissance accru.

En effet, au même moment, il a fallu épamprer les rameaux qui poussaient sur le tronc, relever la végétation afin qu’elle puisse être bien verticale pour finir sur l’écimage pour égaliser la végétation.

Entre-temps, la floraison a eu lieu aux alentours du 25 mai dans des conditions idéales. Les températures étaient chaudes, mais sans excès, le vent était plutôt calme, sans être nul, les réserves hydriques parfaites pour accompagner ce majestueux phénomène aux senteurs si particulière.

Nous pouvons maintenant apprécier le potentiel quantitatif de la prochaine récolte. Sans accident climatique, la récolte 2022 devrait être généreuse. Nous devrons encore attendre pour pouvoir estimer le potentiel qualitatif. Nous rêvons secrètement d’optimisme (superstition oblige).

Nous sortirons de cette période intense de travaux dans les semaines qui arrivent. En attendant, nous restons concentrés sur la protection du vignoble et plus particulièrement sur l’oïdium dont la pression est très forte en ce moment. Pour cela, le soufre est notre meilleur ami.

Ce mois-ci fut aussi marqué par de nouvelles collaborations :

 Nous travaillons avec de nouveaux restaurants, l’Escargot à Carcassonne et le Chat qui pêche à Argeliers. Avis aux gourmands, vous ne serez pas déçu !

 

Bon mois de juin à tous et à bientôt !

L’équipe du Château d’Agel

Partagez notre article !
Share on facebook
Share on linkedin
Share on email