La gazette n°11 – janvier 2022

« Janvier sec et beau, bonheur au caveau »

Chers amis amateurs de vins,

 

Après les fêtes, nos vignerons ont repris la taille.

La tradition fixe symboliquement la Saint-Vincent (patron des viticulteurs fêté le 22 janvier) pour marquer le début officiel de la taille. On dit qu’à la Saint-Vincent, “l’hiver s’en va où se reprend”.

Mais au Château d’Agel nous avons commencé depuis le mois de novembre en utilisant la technique dite « en gobelet ».

La taille courte dite en gobelet est caractérisée par un tronc plus ou moins haut et des bras en cornes (vieux bois) terminés par deux ou trois coursons (bois de l’année dernière et qui correspondent aux sarments à tailler) portant chacun un ou deux bourgeons. Cela permet une bonne résistance au vent et à la sécheresse. Les raisins sont près du sol ce qui assure une maturité précoce.

Mais pourquoi les vigneronnes et vignerons s’appliquent-ils autant à tailler la vigne ? Peut-être parce que ce travail de longue haleine est le garant de leur récolte et de la pérennité de leurs parcelles !

Chaque vignoble à ses traditions et ses exigences, et il est vrai que la taille peut s’effectuer d’une infinité de manières. Le viticulteur choisit donc la taille de ses vignes en fonction du sol, mais surtout des conditions climatiques et du cépage et de l’objectif qualitatif du domaine.

À la cave on s’active pour préparer les futures mises en bouteilles mais aussi l’étape cruciale de l’assemblage.

Au bureau c’est l’effervescence entre la préparation des concours et le salon Wine Paris ! Rendez-vous le mois prochain pour tout savoir sur ces rendez-vous incontournables !


Bon mois de Février à tous et à bientôt !

L’équipe du Château d’Agel

Partagez notre article !
Share on facebook
Share on linkedin
Share on email